L’influence russe: fiction ou réalité.

Crédit: Wikimedia Commons

Depuis l’élection de Donald Trump aux États Unis, la panique s’est emparée des candidats “traditionnels” aux élections européennes et la solution pour éviter le scenario américain semble désormais trouvée: accuser les russes de piraterie.

Que les Américains aient voté en majorité pour Trump grâce à un système électoral bizarre qui fonctionne tout de même sur les mêmes bases et principes depuis 100 ans est balayé du dos de la main.

Que la propagande russe ET américaine soient des institutions établies depuis la nuit des temps est balayé du revers de la main.

Que les Américains aient été pris plus d’une fois la main dans le sac en train d’espionner les leaders européens est balayé du revers de la main.(PDF, doc original EN)

 

Que les modèles économiques imposés par l’OMC ou les marchés financiers aient réduit paysans et jeunes entrepreneurs à la misère est balayé du revers de la main.

Que les millions de réfugiés qui chaque jour débarquent aux portes de l’Europe soient la conséquence de la confiscation de la richesse publique par une minorité privilégiée est balayé du revers de la main.

Que les guerres de la faim, les guerre du pétrole, les guerres de pouvoir écrasent sans pitié les peuples qui ne demandent qu’à vivre en harmonie est balayé du revers de la main.

https://youtu.be/Nirc7tZ7Y70

Que les exportations de la démocratie en Lybie, en Asie ou au Moyen Orient aient fait du leader européen un homme exécrable même aux yeux de ses concitoyens est balayé du revers de la main.

Que les Anglais, les Américains, les Français ou les Suédois soutiennent les régimes islamistes de l’Arabie Saoudite ou du Qatar qui eux même cachent à peine leur sympathie pour l’État Islamique est balayé du revers de la main.

Dans leur fuite en avant dans l’aveuglement, les gouvernants occidentaux ont trouvé un coupable à donner en pâture à leur électorat qui ne demande pourtant qu’un peu de justice sociale et un juste partage des richesses.

Ils ont décrété que c’était la faute aux Russes.

Credit: Wikimedia Commons

Et depuis on n’entend pus que ça alentour: ce sont des communistes, ils sont jaloux de notre démocratie, ils veulent la miner…

Soyons vigilants, nous dit-on, ils ont pris les Américains par surprise, (il est donc possible de prendre la première puissance du monde par surprise, celle qui se charge de vouloir tout réguler???) …Ce sont eux qui augmentent les taxes, ce sont eux qui créent le chômage, ce sont eux qui vendent les armes aux terroristes, ce sont eux qui incendient les banlieues, marginalisent les jeunes issus des diversités, créent des divisions dans la société.

Ce sont eux! Les Russes! Méfiez-vous d’eux.

Emmanuel Macron l’a déjà annoncé: les russes m’attaquent. S’il perd en mai, on sait déjà qui est le coupable.

Russia Tuday (RT), la chaîne internationale russe est accusée de faire de la propagande…Si elle la fait, alors elle tire son exemple de CNN et BBC, et de toutes les télévisions d’état africaines qui louent sans voile leurs présidents à vie élus démocratiquement tous les cinq ans, amis intimes de tous les leaders occidentaux.

Tout royaume vaincu porte en son sein les origines de sa défaite. Les citoyens occidentaux rejettent de plus en plus leurs gouvernants de manière criardes et vocales.

Les soi-disant populistes ne sont pas une invention russe, ils sont la réponse au besoin profond des citoyens qui aspirent à autre chose qu’au statu quo qui ne profite qu’à la minorité privilégiée.

Si jamais les russes sont responsables de quoi que ce soit à l’Ouest, c’est d’avoir diversifié positivement le champ médiatique grâce à Russia Today justement.

Share This:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *